Plan national pour la science ouverte

Lors de son discours au congrès annuel de la LIgue des Bibliothèques Européennes de Recherche (LIBER) le 4 juillet 2018, Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a présenté le plan national pour la science ouverte.

L’idée principale à retenir de ce plan est la diffusion sans entrave des publications et données issues de recherches financées sur fonds publics. Frédérique Vidal rappelle dans son discours l’importance d’ouvrir la science pour que la France s’inscrive dans le mouvement européen et mondial qui va dans ce sens (l’Amsterdam Call for Action on Open Science), mais également le problème de sous-exploitation du potentiel scientifique dû à des pratiques encore trop fermées.

Le plan national pour la science ouverte se déclinera en trois axes et plusieurs mesures :

  • Généraliser l’accès ouvert aux publications
    • Rendre obligatoire la publication en accès ouvert des articles et livres issus de recherches financées par appel d’offres sur fonds publics.
    • Créer un fond pour la science ouverte.
    • Soutenir l’archive ouverte nationale HAL et simplifier le dépôt par les chercheurs qui publient en accès ouvert sur d’autres plateformes dans le monde.
  • Structurer et ouvrir les données de la recherche
    • Rendre obligatoire la diffusion ouverte des données de recherche issues de programmes financés par appels à projets sur fonds publics.
    • Créer la fonction d’administrateur des données et le réseau associé au sein des établissements.
    • Créer les conditions et promouvoir l’adoption d’une politique de données ouvertes associées aux articles publiés par les chercheurs.
  • S’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale
    • Développer les compétences en matière de science ouverte notamment au sein des écoles doctorales.
    • Engager les opérateurs de la recherche à se doter d’une politique de science ouverte.
    • Contribuer activement à la structuration européenne au sein du European Open Science Cloud et par la participation à GO FAIR.

Pour plus d’informations :
– consulter l’article sur le Plan national pour la science ouverte
– ré-écouter et lire le discours de Frédérique Vidal
– consulter le Plan national pour la science ouverte (version anglaise)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.